k

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Donec eleifend molestie fermentum.

new york

156-677-124-442-2887

184 Main Street Victoria 8007

    FOLLOW US

    Image Alt

    Le vieux loup de mer

    découverte des iles du bic

    Que faut-il savoir sur les îles du Bic ?

    Situées au large de la baie du même nom, les îles du Bic abritent des secrets bien gardés. Entre histoire et faune sauvage, ces îles ont chacune leur particularité et attirent chaque année de nombreux touristes curieux.

    Partir à la découverte de ces îles est un incontournable lors de votre visite de la région.

    Île du Bic et son Île Bicquette, Île du Massacre, Île aux Amours et Île Brûlée, le Vieux Loup de Mer vous explique tout ce qu’il faut savoir sur ces lieux hors du commun.

    L’Île du Bic et l’Île Bicquette

    Plus grande île de la baie, l’Île du Bic constitue une surface de 14 km². Inhabitée, cette île abrite néanmoins une faune riche. Elle est accompagnée de l’Île Bicquette, longue de seulement quelques centaines de mètres de long.

    Toutes ces îles font partie de la réserve nationale de faune des îles de l’Estuaire. Cette réserve regroupe de nombreuses îles se trouvant dans l’estuaire du Saint-Laurent.

    Une île chargée d’histoire

    Durant la période des premiers colons, l’Île du Bic servait de repère aux navigateurs qui s’aventuraient dans le fleuve Saint-Laurent. Les Français sont les premiers à investir l’île dès le XVIIe siècle. Elle sert entre autres de base de communication entre les différents avant-postes de la région, et jouera un rôle important lors de la guerre entre la France et l’Angleterre.

    Certains pilotes y bâtiront des maisons durant le XIXe siècle. Du fait de l’environnement particulièrement inhospitalier des eaux de l’île du Bic, de nombreux naufrages y ont lieu. Au total, ce serait près de 20 épaves qui se trouvent dans ses eaux

    Lieu important de l’histoire du Bic, l’île est aujourd’hui totalement inhabitée, si ce n’est par de nombreux phoques

    Une nature riche

    L’Île du Bic est presque entièrement plate. Composée de nombreuses roches appelées schistes, l’île est traversée par de petits lacs et plusieurs ruisseaux qui forment des anses.

    L’ambiance maritime de l’Île du Bic ne laisse pas @dj.stella indifférente !

    Cette géographie riche occasionne la présence de nombreux animaux sur l’Île du Bic. De nombreux phoques s’y cachent. Également, de nombreux oiseaux et petits mammifères semblables aux animaux présents dans le parc national du Bic s’y trouvent.

    L’Île Bicquette

    Aussi appelée Îlot du Bicquet, cette île est située au large de la grande Île du Bic. Terre de rochers hostile, c’est ici qu’un phare fut construit en 1844 pour guider les navigateurs. Plusieurs canons y furent aussi installés pour protéger l’îlot.

    Comme pour l’île du Bic, naufrages et conflits ont pendant longtemps animé l’île. Aujourd’hui, son accès est interdit aux visiteurs, sauf autorisation exceptionnelle, pour protéger sa faune.

    En effet, celle-ci y est présente en nombre. Ce serait plus de 12 000 eiders à duvet qui viendraient chaque année y couver. Oiseaux, phoques, poissons et petits gibiers, la vie y est aussi abondante que sur l’Île du Bic.

    Les îles du parc national du Bic

    Plus petites et surtout plus proches du Havre du Bic, l’Île aux Amours, l’Île Brûlée et l’Île du Massacre forment les îles situées près du parc national du Bic. Visibles depuis la côte, chacune présente son histoire et ses particularités.

    Le Saviez-vous ? Ces îles sont aussi visibles depuis certains de nos chalets comme Le Chasse-Marée ! 😊

    L’Île aux Amours

    Située en plein milieu du Havre du Bic, l’histoire de l’Île aux Amours est marquée par les autochtones. En effet, dès 1550, une famille autochtone vient s’y installer. Une auberge y serait ensuite fondée bien plus tard, dans les années 50. De nombreuses légendes circulent sur cette île, et la vérité sur son nom n’est pas facile à défaire.

    La légende urbaine raconte que les nombreux couples qui venaient séjourner à l’auberge avaient l’habitude de se promener main dans la main sur les bords de l’île. C’est donc de là qui viendrait le nom de « l’Île aux Amours ».

    L’Île est un décor propice aux balades romantiques, vous ne trouvez pas ? @christian_ducharme vous illustre ce romantisme !

    Accessible en kayak ou à pied à marée basse depuis le parc national du Bic, il est possible de visiter l’Île aux Amours au travers d’une randonnée pédestre d’une heure.

    L’Île du Massacre

    Connu bon pour son histoire tragique, l’Île du Massacre (ou Île au Massacre), tient son nom d’une véritable tragédie : le Massacre des Micmacs.

    En 1533, selon les récits de Jacques Cartier lui-même, une cinquantaine de familles Micmacs (une tribu nomade) s’aventurent dans l’actuel parc national du Bic afin d’y trouver de quoi manger. Les Iroquois, présents sur les lieux, pourchassèrent alors les Micmacs jusqu’à l’Île du Massacre où ils s’étaient réfugiés. Cachés dans une grotte, les Micmacs furent massacrés par les Iroquois, femmes et enfants compris. Sur près de 200 Micmacs présents sur l’île, seuls 5 ont réussi à échapper au massacre.

    Entre légendes et nature brute, @williammercier_ est vous emmène à l’Île du Massacre.

    La véracité de ce récit est encore discutée aujourd’hui. Certains questionnent les chiffres du massacre, d’autres les mauvaises intentions des Micmacs, tandis que certains prétendent que le massacre a eu lieu sur l’Isle-Verte.

    Aujourd’hui inhabitée, l’Île du Massacre est accessible à pied à marée basse et il est possible d’en faire le tour.

    L’Île Brûlée

    L’Île Brûlée se trouve juste derrière l’Île du Massacre, un peu plus au large. Elle tiendrait son nom d’un incendie qui l’aurait ravagé il y a bien longtemps. Quoi qu’il en soit, l’île a depuis repris des couleurs, puisqu’elle compte une végétation sauvage et dense qui lui donne un caractère spécial.

    Accessible en kayak des mers, l’Île Brûlée vous offrira des couchers de soleil hors du commun sur la baie.

    Rendez visite au Vieux Loup de Mer avant de partir à l’abordage des îles du Bic !

    Les îles du Bic sont chargées d’histoire et de récits. Entre légendes et faune sauvage, elles constituent des lieux incontournables de la région de Rimouski. Que ce soit en kayak des mers ou à pied, leur visite laisse toujours un souvenir inoubliable.

    Alors avant de vous aventurer sur ces terres de légende, pourquoi ne pas écrire la vôtre en séjournant au Vieux Loup de Mer ? Nos chalets hôteliers au Bic sont le point de chute parfait lors de votre venue dans la région. Vous pourrez même admirer les îles du Bic depuis certains ! Contactez-nous sans plus attendre. L’équipe du Vieux Loup de Mer vous accueillera et vous fera part de ses récits sur la région, dont nous seuls avons le secret 😉.

    Poster un commentaire

    You don't have permission to register